«

»

avr 10 2012

FARDC : 128 militaires déserteurs sont rentrés dans le rang à Uvira

Radio Okapi – 9 avril 2012

 

Cent vingt-huit militaires révoltés des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) auraient regagné l’armée depuis le dimanche 8 avril à Uvira (Sud-Kivu). Des sources proches des FARDC citent des officiers militaires qui ont à nouveau accepté de se soumettre notamment, le colonel Bernard Byamungu avec trente-six militaires, le colonel Sadam avec onze hommes et le colonel Nsabimana avec soixante-neuf soldats et le lieutenant colonel Zaïrois avec douze militaires.

Ils auraient été directement désarmés après leur reddition, ont indiqué ces sources.

Selon elles, les opérations de ratissage commencées depuis mercredi 4 avril se poursuivent encore dans les hauts plateaux d’Uvira où s’étaient dirigés ces mutins dans leur fuite.

Pendant ce temps à Rutshuru (Nord-Kivu), le commandant du 805e régiment des FARDC du camp de Nyongera, le colonel Innocent Kayina, a fait défection dans la nuit de samedi 7 avril avec soixante-dix hommes.

Dans la nuit de dimanche 1er à lundi 2 avril, des militaires de l’ex-rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) avaient quitté leur position à Rubare, au Sud vers la localité de Katale. Ils répondaient, selon des sources, au mot d’ordre venu de Masisi où des militaires proches du général Bosco Ntaganda avaient aussi déserté leurs positions pour se retirer vers Kitshanga.

Dans un communiqué publié vendredi 6 avril, le commandant des opérations des FARDC à Goma, avait appelé « tous les militaires sous son commandement à la discipline et au loyalisme ».