Mar 27 2017

Résoudre rapidement les divergences pour accélerer l’organisation des élections

Editorial Congo Actualité n.315 Par le Réseau Paix pour Le Congo

 

Le 16 mars, au Centre interdiocésain de Kinshasa, les délégués des parties signataires de l’accord du 18 octobre, y compris la Majorité Présidentielle (MP), et du Rassemblement de l’Opposition (RASSOP), ont repris les travaux sur les modalités pratiques pour la mise en œuvre de l’accord signé le 31 décembre. Ce sont trois les principaux points sur lesquels on remarque encore de grandes divergences entre la MP et le RASSOP: le mode de désignation du Premier ministre issu du Rassemblement, la répartition des postes ministériels par composantes au sein du prochain gouvernement d’unité nationale, la question de la succession d’Étienne Tshisekedi à la présidence du Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre (CNSA).

En savoir plus »

Mar 27 2017

Congo Actualité n. 315

SOMMAIRE

ÉDITORIAL: RÉSOUDRE RAPIDEMENT LES DIVERGENCES POUR ACCÉLERER L’ORGANISATION DES ÉLECTIONS

  1. LE MESSAGE DE LA CENCO: NON AU BLOCAGE DE L’APPLICATION DE L’ACCORD DU 31 DECEMBRE
  2. LE DIALOGUE DU CENTRE INTER – DIOCESAIN
    1. La reprise des travaux
    2. La question de la présidence du Conseil National de Suivi de l’Accord
    3. La question de la modalité de la désignation du nouveau Premier Ministre
    4. La question de la répartition des postes ministériels
    5. Le Président de la Cenco et le Ministre des Affaires Étrangères devant le Conseil de Sécurité
  3. LA CRISE AU SEIN DU RASSEMBLEMENT DE L’OPPOSITION

 

En savoir plus »

Mar 23 2017

Derrière le sigle ADF → intérêts et complicités encore cachées

Editorial Congo Actualité n.314 Par le Réseau Paix pour Le Congo

 

Depuis le début du mois d’octobre 2014, la population du territoire de Beni (Nord-Kivu – République Démocratique du Congo) est victime d’une série d’enlèvements et de massacres qui ont coûté la vie de plus d’un millier de personnes.

Le gouvernement congolais attribue ces violences à un groupe de rebelles ougandais d’inspiration islamique, les Forces Démocratiques Alliées (ADF), présentées comme un groupe terroriste djihadiste. Toujours selon le gouvernement, les ADF seraient en contact avec d’autres groupes jihadistes, comme Al-Shabaab de Somalie et Boko Haram du Nigeria. Ce point de vue serait confirmé par la présence, au sein des ADF, d’Ougandais, de Somaliens, de Kenyans, de Tchadiens et de Soudanais. Mais la thèse djihadiste soutenue par le gouvernement ne convainque personne. Il pourrait s’agir d’une simple stratégie du gouvernement pour s’attirer la sympathie de la Communauté internationale qui, elle aussi, est «victime» d’une certaine forme de terrorisme international.

En savoir plus »

Mar 23 2017

Congo Actualité n. 314

SOMMAIRE

ÉDITORIAL: DERRIÈRE LE SIGLE ADF (ORCES DÉMOCRATIQUES ALLIÉES → INTÉRÊTS ET COMPLICITÉS ENCORE CACHÉES

  1. LES FORCES DÉMOCRATIQUES ALLIÉES (ADF)
    1. L’évolution des ADF sur le territoire congolais
    2. Le procès des « présumés ADF »
    3. «Vrais», «faux» et «présumés» ADF
    4. La menace djihadiste dans l’est de la RDC est une pure invention
    5. Les tuniques des musulmans aident à masquer la face rwandaise de l’occupation
  2. LE MOUVEMENT DU 23 MARS (M23)
    1. Une tentative d’infiltration sur le territoire congolais à partir de l’Ouganda
    2. Une nouvelle stratégie

 

En savoir plus »

Mar 16 2017

Congo Actualité n. 313

SOMMAIRE

INTRODUCTION

  1. L’APRÈS TSHISEKEDI AU SEIN DU RASSEMBLEMENT DE L’OPPOSITION
    1. La restructuration des organes dirigeants
    2. La désignation de la nouvelle direction provoque des dissensions
    3. Deux expulsions
    4. La crise actuelle du Rassemblement vue de l’extérieur
    5. Vers une certaine réunification

 

En savoir plus »

Mar 08 2017

Congo Actualité n. 312

SOMMAIRE

  1. APRÈS PLUS D’UN MOIS DU DÉCÈS DE ÉTIENNE TSHISEKEDI
    1. Des funérailles pas encore prévues
    2. Le contenu de la lettre d’Etienne Tshisekedi au Président Kabila reste encore un mystère
    3. L’apparition d’une «autre» première et dernière lettre d’Étienne Tshisekedi au Président Joseph Kabila
    4. Dans le contexte du débat sur les modalités de la désignation du nouveau Premier Ministre
    5. La question de la succession à la présidence de l’UDPS
  2. LA COMMISSION ÉLECTORALE ET L’OPÉRATION D’ENRÔLEMENT DES ÉLECTEURS

 

En savoir plus »

Mar 02 2017

Nomination du nouveau premier ministre → dialogue dans l’impasse

Editorial Congo Actualité n.311 Par le Réseau Paix pour Le Congo

 

La question de la nomination d’un nouveau Premier Ministre continue de bloquer le dialogue entre la Majorité Présidentielle (MP) et le Rassemblement de l’Opposition (RASSOP) actuellement en cours avec la médiation des Évêques de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO).

Majorité et Opposition continuent à interpréter différemment l’article III.3.3. de l’Accord du 31 décembre, selon lequel « le Gouvernement de la République est dirigé par le Premier Ministre présenté par l’Opposition politique non signataire de l’Accord du 18 octobre 2016 / Rassemblement de l’Opposition et nommé par le Président de la République conformément à l’article 78 de la Constitution ». Selon l’Opposition, l’accord prévoit qu’elle doit présenter le nom d’un seul candidat que le Président de la République nommera officiellement Premier Ministre. Selon la Majorité, cependant, l’opposition devrait présenter une liste de plusieurs noms (au moins trois), parmi lesquels le Président de la République en nommera un au poste de Premier Ministre.

En savoir plus »

Mar 02 2017

Congo Actualité n. 311

SOMMAIRE

ÉDITORIAL: NOMINATION DU NOUVEAU PREMIER MINISTRE → DIALOGUE DANS L’IMPASSE

  1. LES POURPARLERS SUR LES MODALITÉS DE LA MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD DU 31 DÉCEMBRE
    1. Le mystère d’une lettre de Étienne Tshisekedi à la CENCO sur la désignation du nouveau Premier Ministre
    2. Le G7 se prononce sur la désignation du Premier Ministre et du Président du Rassemblement de l’Opposition
    3. La question de la désignation du Premier Ministre et du Président du CNSA
    4. La Cenco consulte séparément l’opposition et la majorité
    5. L’entretien des Évêques de la Cenco avec le Président de la République
    6. Le Rassemblement se réunit pour désigner le nouveau président du Comité des Sages
    7. Le retour de Raphaël Katebe Katoto à Kinshasa

 

En savoir plus »

Fév 24 2017

Le décès inattendu d’Etienne Tshisekedi exaspère davantage l’actuelle crise politique

Editorial Congo Actualité n.310 Par le Réseau Paix pour Le Congo

 

Le 1er février, le président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Etienne Tshiskedi wa Mulumba, est décédé vers 17 heures 22″, à l’hôpital Sainte Elisabeth à Bruxelles, suite à une embolie pulmonaire, à l’âge de 84 ans. Il était arrivé le 24 janvier après-midi à Bruxelles en provenance de Kinshasa pour subir un « check-up médical » en Belgique.

On a dit que sa mort a été improvise et inattendue. En réalité, depuis plusieurs mois Étienne Tshiskedi souffrait les conséquences du poids d’un âge déjà avancé: il marchait lentement et il parlait avec difficulté.

Malgré ça, il a continué à être le président de l’Union pour la Démocraties et le Progrès Social (UDPS), le principal parti d’opposition. En tant que président du Comité des Sages du Rassemblement de l’Opposition (RASSOP), une coalition de différentes plates-formes de l’opposition politiques, il était censé être aussi président du prochain Conseil National de Suivi de l’application de l’Accord du 31 Décembre 2016 (CNSA).

En savoir plus »

Fév 24 2017

Congo Actualité n. 310

SOMMAIRE

ÉDITORIAL: LE DÉCÈS INATTENDU D’ÉTIENNE TSHISEKEDI EXASPÈRE DAVANTAGE L’ACTUELLE CRISE POLITIQUE

  1. LE DÉCÈS DE ETIENNE TSHISEKEDI
    1. Les préparatifs des funérailles
    2. Une succession qui se préannonce difficile
    3. Les conséquences sur les pourparlers de la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre

En savoir plus »

Articles plus anciens «