Nov 16 2017

Le nouveau calentrier électoral → applaudissements et contestations

Editorial Congo Actualité n. 340 – Par le Réseau Paix et Congo

Le 5 novembre, la Commission électorale a finalement publié un nouveau calendrier électoral qui prévoit l’organisation des élections présidentielles, législatives nationales et législatives provinciales au 23 décembre 2018.

 

De 504 à 330 jours

Il y a quelques semaines seulement, la même Commission électorale avait annoncé que, pour préparer ces élections, elle avait besoin d’au moins 504 jours (17 mois), à compter de la fin de l’opération d’enrôlement des électeurs dans les deux provinces du Kasaï et du Kasaï central. Selon cette déclaration, les élections en question auraient pu avoir lieu en juin 2019. Selon le nouveau calendrier électoral, cette période de préparation a été réduite à environ 330 jours, ce qui permettrait d’anticiper les élection d’environ six mois. C’est certainement une bonne nouvelle. Mais il faudra bien s’interroger sur ce changement inopiné d’évaluation du temps nécessaire. Si avant on avait besoin de 504 jours « incompressibles » pour préparer les élections, comment se fait-il que maintenant 330 jours sont suffisants? Ou la Commission électorale a menti avant, ou c’est maintenant qu’ment! Elle devra certainement s’expliquer.

Continue reading

Nov 16 2017

Congo Actualité n. 340

SOMMAIRE

ÉDITORIAL: LE NOUVEAU CALENDRIER ÉLECTORAL → APPLAUDISSEMENTS ET CONTESTATIONS

  1. LA PUBLICATION DU CALENDRIER ELECTORAL
    1. A la veille de la publication
    2. La publication du calendrier électoral
    3. Les réactions de la Majorité Présidentielle
    4. Les réactions de l’Opposition
    5. Les réactions de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2016 et membre du Gouvernement
    6. Les réactions de la Communauté Internationale

Continue reading

Nov 07 2017

Nikki Haley en Rd Congo → une visite décisive

Editorial Congo Actualité n. 339 – Par le Réseau Paix et Congo

Une crise politique très grave issue de la non organisation des élections

 

Le 25 octobre, l’ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Nikki Haley, est arrivée à Kinshasa pour une visite officielle qui s’est effectuée dans un contexte politique très critique.

L’accord du 31 décembre 2016 signé par la majorité présidentielle et l’opposition prévoit l’organisation des élections présidentielles, législatives nationales et législatives provinciales avant  la fin de décembre 2017, tout en admettant la possibilité que, suite à des éventuels retards ou à certains problèmes, la Commission électorale, le Gouvernement et le Conseil National de Suivi de l’Accord peuvent évaluer, da manière consensuelle, le temps nécessaire pour parachever l’organisation des élections.

Continue reading

Nov 07 2017

Congo Actualité n. 339

SOMMAIRE

ÉDITORIAL: NIKKI HALEY EN RD CONGO → UNE VISITE DÉCISIVE

  1. UNE TRANSITION SANS KABILA: UNE OPTION ENCORE SUR LA TABLE
  2. L’AMBASSADRICE DES ETATS-UNIS A L’ONU, NIKKI HALEY, EN VISITE OFFICIELLE EN RDCONGO
    1. Une longue série d’entretiens
    2. La réaction du président de la Commission Électorale
    3. Les réactions de la majorité présidentielle
    4. Les réactions de l’Opposition
    5. Les réactions de la Société Civile
    6. Une première évaluation

 

Continue reading

Nov 03 2017

Quand on viole la liberté de manifestation

Editorial Congo Actualité n. 338 – Par le Réseau Paix et Congo

 

Interdiction et répression

Ça fait déjà plusieurs mois que les autorités administratives (maires et gouverneurs) ont pris l’habitude d’interdire, surtout à l’opposition, l’organisation de manifestations à connotation politique, y compris des meetings et des matinées politiques. Les forces de sécurité interviennent immédiatement pour disperser tout rassemblement de plus de 5-10 personnes, en recourant souvent à un usage disproportionné de la force, en utilisant des gaz lacrymogènes, en brandissant des coups de matraque, ou même en tirant à balles réelles sur la foule des manifestants.

Tout ceci constitue une violation grave, de la part des autorités locales et centrales, de la Constitution, qui garantit le droit d’expression et de manifestation; révèle un total mépris de la démocratie, qui est un espace vital de liberté et de participation; indique le manque absolu du respect des droits de l’homme, qui donnent dignité à chaque personne et matérialise cette violence d’État qui sape les socles de l’État de droit. Il en résulte que tout acte entrepris par les autorités, locales et centrales, pour empêcher ou réprimer toute tentative de manifestation est contraire à la Constitution, inhumaine, déplorable et donc condamnable.

Continue reading

Nov 03 2017

Congo Actualité 338

SOMMAIRE

ÉDITORIAL: QUAND ON VIOLE LA LIBERTÉ DE MANIFESTATION

  1. INTERDICTION ET RÉPRESSION DE MANIFESTATIONS, MEETINGS ET MATINÉES POLITIQUES
    1. Une matinée politique de l’Union Démocratique Africaine (UDA-O) interdite à Kinshasa
    2. Un meeting de Félix Tshisekedi interdit à Lubumbashi
    3. Une « Ville morte » dégénérée à Goma
  2. L’UNC DE VITAL KAMERHE A ANNONCE SON RETRAIT DU GOUVERNEMENT TSHIBALA

 

Continue reading

Oct 27 2017

504 JOURS POUR PRÉPARER LES ÉLECTIONS? C’EST TROP!

Editorial Congo Actualité n. 337 – Par le Réseau Paix et Congo

Le 10 octobre, le président de la Commission Électorale National Indépendante (CENI), Corneille Nangaa, a annoncé que «la CENI a besoin d’au moins 504 jours (17 mois) après la fin de l’enrôlement, pour arriver au jour du scrutin». Cela signifie que, en considérant que l’opération d’enrôlement des électeurs, actuellement en cours dans deux provinces du Kasaï, ne terminera pas avant la fin du mois de janvier 2018, les élections présidentielles, législatives nationales et législatives provinciales, organisées en une seule séquence, ne pourront pas avoir lieu avant le mois de juin 2019.

Continue reading

Oct 27 2017

Congo Actualité n. 337

SOMMAIRE

ÉDITORIAL: 504 JOURS POUR PRÉPARER LES ÉLECTIONS? C’EST TROP!

  1. ÉLECTIONS: 504 JOURS APRÈS LA FIN DE L’OPÉRATION D’ENRÔLEMENT DES ÉLECTEURS?
    1. La déclaration du président de la Commission électorale
    2. Les réactions de l’Opposition
    3. Les réactions de la Société Civile
    4. Les réactions de la Majorité Présidentielle
    5. Quelques éclaircissements de la part de la Commission électorale
  2. LA DEUXIÈME RÉUNION TRIPARTITE CNSA, GOUVERNEMENT ET CENI

Continue reading

Oct 12 2017

30 septembre 2017 → un rendez-vous manqué et l’urgence d’en fixer rapidement un autre

Editorial Congo Actualité n. 336 – Par le Réseau Paix et Congo

 

L’accord du 31 décembre 2016 prévoit l’organisation des élections présidentielles, législatives nationales et législatives provinciales avant la fin du mois de décembre 2017 au plus tard. D’autre part, la Constitution stipule que les élections présidentielles doivent être convoquées 90 jours avant la fin du mandat du Président de la République en fonction. Il s’ensuit que la Commission électorale aurait dû convoquer l’électorat le 30 septembre dernier au plus tard, ce qu’elle n’a pas fait, car elle n’a pas encore terminé l’opération d’enrôlement des électeurs. Il s’ensuit qu’il n’est plus possible organiser ces élections dans les délais prévus dans l’accord de la Saint Sylvestre 2016, c’est-à-dire avant la fin de décembre 2017.

Continue reading

Oct 12 2017

Congo Actualité n. 336

SOMMAIRE

ÉDITORIAL: 30 SEPTEMBRE 2017 → UN RENDEZ-VOUS MANQUÉ ET L’URGENCE D’EN FIXER RAPIDEMENT UN AUTRE

  1. LA CRISE POLITIQUE CONGOLAISE À LA 72EME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ONU
  2. UN PARLEMENT PEU ATTENTIF AU PROCESSUS ÉLECTORAL
  3. LES ÉVÊQUES DE LA CENCO EN MISSION DE PLAIDOYER EN EUROPE
  4. LE REASSEMBLEMENT DE L’OPPOSITION INSISTE POUR UNE TRANSITION SANS KABILA
  5. APRÈS LE 30 SEPTEMBRE: DÉSOBÉISSANCE CIVILE ET FISCALE?

 

Continue reading